City Runs

Mon mariage tout running à Las Vegas !!!

Tout le monde connaît les fameux mariages express à Las Vegas, dans les « wedding » chapelles, avec des futurs mariés déguisés en n’importe quoi et une réplique désastreuse d’Elvis en guise de témoin…cet été, j’ai découvert qu’il y avait un moyen beaucoup plus fun de se dire « oui » dans la capitale du jeu, pour peu que l’on soit accroc à la course à pied : le running tour wedding !

Mon mariage tout running à Las Vegas !!!

 Le principe est simple : un guide vous trimbale en running le long du fameux « strip » avec anecdotes à la clé et, une fois arrivés sous les Las Vegas signs, il vous (re)marie car il est accrédité! Vous n’avez pas de témoin sous la main ? No problem, il vous en fournit un !

Bon, pour nous, c’était easy, on était entourés de nos 4 enfants et d’un pote. Et puis, comme c’était des renouvellements de vœux, le témoin n’était pas vraiment nécessaire…

Allez, je vous raconte plus en détail, photos à l’appui !

Réveil à 5h15 du matin, l’horreur ! Mais comme pour tout mariage, ce jour-là, on s’en fout un peu car on est un poil excité !

On enfile nos super tenues de cérémonie : on a décidé de s’assortir tout de blanc et de porter de superbes tee-shirts de Thonimara. La matière est super agréable, ils sont ultra-techniques et le design est top…quoi de mieux pour le jour J !?

On avait laissé le choix aux enfants de nous accompagner ou non. Ils ont été très mignons de venir, malgré l’heure tardive du dodo la veille…Un ami voyageant avec nous a aussi fait l’effort de se lever tôt histoire d’être le seul à avoir assisté à nos deux mariages !

C’est donc à huit, avec notre guide, que nous entamons notre petite course trèèèèès matinale (monde et chaleur obligent) vers le célèbre panneau de bienvenue à  Las Vegas. Le départ se fait depuis l’Excalibur, notre hôtel .

Chacun va à son rythme, les enfants marchent par moments et on fait des petits aller-retours pour rester à leur hauteur.

On prend quelques photos en chemin et on ne résiste pas à une petite séance « équestre » sur les sphinx du Louxor !

Arrivés à destination, nous recevons une boutonnière et un bouquet ultra kitschissimes. Exactement ce dont on avait rêvé…ben oui, on est à Vegas tout de même…des fleurs fraîches auraient été ridicules…

Les enfants reçoivent une sucette chimique et, c’est la bouche verte et bleue qu’ils nous accompagnent sous les fameux Las Vegas Signs pour une cérémonie romantique en bonne et due forme !

Après deux magnifiques et mémoriaux « Yes, I do ! » prononcés dans notre plus bel anglais, nous partageons un délicieux cup cake plein de crème et surtout, nous trinquons au gatorade local…on est runner ou on ne l’est pas !

Et puis mon cher et tendre me lit une magnifique déclaration d’amour…dont vous n’aurez pas les détails. Et on n’insiste pas !!!

Enfin, retour vers notre fantastique hôtel tout en continuant la visite guidée. Nous passons, par exemple, devant la plus ancienne chapelle de la ville.

A l’arrivée, les enfants reçoivent une médaille (5 km tout de même !) et nous repartons avec nos tenues de nuit de noces (hum hum… !) : des tee-shirts Las Vegas running tour !

Franchement, c’était à la fois hyper fun et émouvant…

Si un jour vous passez par-là (et je vous le souhaite), n’hésitez-pas ! Bon, faut juste trouver un conjoint qui aime courir. J’ai de la chance non ?

Clarence

 

www.lasvegasrunningtours.com/en

www.thonimaraboutik.eu/

Runrun tours à Paris

Quelques minutes avant 7h du matin, je descends à la réception et ma guide du jour, Andréa, est déjà là à m’attendre. Nous nous saluons, échangeons quelques propos, puis sortons de l’hôtel. Le temps de lancer le GPS, une mise en garde que nous allons commencer en montant et nous voilà parti…

En tant que sale gosse confirmé, je fais remarquer à ma guide qu’on descend plutôt que monter… mais peu de temps après on vire à droite et voilà la première montée de ce début de parcours pour rejoindre le parcours normal. Un des premiers points majeurs qui attire mon attention est le cimetière de Montmartre avec ses vieux caveaux. Je note dans ma petite tête l’obligation de revenir. On rencontre ensuite Le Passe-Muraille (rien à voir avec Fort Boyard) puis Saint-Denis.

Vue sur paris 4

Nous continuons ensuite à monter vers Montmartre en empruntant des ruelles et traversant de petites places bien tranquille à cette heure matinale mais bien animées en journée. Passage devant le Sacré-Cœur où nous faisons un petit arrêt photo face à un très beau panorama sur Paris. Via une belle volée d’escalier (heureusement la guide ne nous force pas à faire de la PPG), nous redescendons pour aller voir le mur des Je t’aime… On s’y prend au jeu avec Andréa pour retrouver le grec. Pour la petite anecdote, connais le grec et a même vécu plusieurs mois là-bas.

Nous continuons à descendre vers la Seine. Nous traversons deux galeries qui ont gardé leur caractère du XIXe, empruntons le boulevard Haussmann avant de bifurquer vers l’Opéra. De là nous prenons la direction du jardin du Palais Royal (hélas encore fermé) puis du Louvre où nous posons avec Andréa à côté de la pyramide.

Louvre avec andrea 2

Nous ressortons  du palais face aux ponts des Arts emprunté pour rejoindre l’autre côté de la Seine. Le square du Vert Galant, la place Dauphine et la vieille horloge sont trois autres lieux rencontrés avant de rejoindre le parvis Notre-Dame… où l’on retrouve Saint-Denis rencontré en début de parcours.

On passe encore devant l’hôtel de ville et le long des Halles pour suivre la rue Montmartre qui porte bien son nom vu qu’elle nous reconduira vers l’hôtel se trouvant dans ce quartier… La dernière rue à gravir porte merveilleusement bien son nom : la rue des Martyrs. :-)

Mur des je taimes 7

Arrivé devant l’hôtel juste sous les 14km, Andréa suggère encore un bref aller-retour sur le boulevard afin de les atteindre. Je remercie alors grandement Andréa pour cette très sympathique visite avant de rentrer prendre ma douche puis un déjeuner bien mérité. Andréa quant à elle rentre en courant et terminera de se préparer pour prendre l’avion…

Durant une partie du week-end je referai plus ou moins le parcours mais cette fois en balade avec mon appareil photo.

Liège en courant (18/12/2016)

Après une petite heure de train depuis Bruxelles me voici arrivé à Liège Guillemins. Deux options s'offrent à moi pour rejoindre le lieu de rendez-vous: En bus ou... à pied. J'enclanche le gps et me voilà parti.

J'arrive sur place avec un petit quart d'heure d'avance et quelques personnes sont déjà là dont René, notre guide. Nous attendons 5' de plus les derniers retardataires et voilà le petit groupe d'une quarantaine de personne parti par monts (les coteaux...) et par vaux (le long de la Meuse...) à la découverte de la cité ardente. Le temps est brumeux et parfois une petite bruine nous accompagne mais pas assez pour décourager les participants.

Img 0877

Je ne vais pas vous détailler ici les visites car je vais plutôt vous encourager à participer à une des visites de mon confrère très professionnel.

Revenu au point de départ, un vin chaud nous est offert pour échanger sympathiquement sur la visite. Je regagne ensuite la gare en footing avec quelques photos dans l'appareil mais surtout plein de souvenirs en tête. Je reviendrai!

Gérald

Lire la suite

City Run Anderlecht

Ce vendredi soir j’avais rendez-vous à la station de métro Saint-Guidon avec Odette pour l’emmener sur notre City Run Anderlecht. Avant de déménager vers la périphérie, elle a habité de longues années la commune. Mais m’avouera en fin de parcours avoir quand même encore appris des choses.

Nous avons entamé le tour par le vieux centre d’Anderlecht, le « Rinck ». Par une rue tracée sur un ancien sentier du moyen-âge, nous prenons la direction du Meir, un des quartiers bruxellois le plus représentatif de l’Art Déco. Puis viennent le Scherdemael (« Park System »), Neerpede (avec ses étangs, son cours d’eau et son moulin), le « Hall of Fame », le Parc des Etangs et un retour vers la station de métro en passant devant quelques maisons intéressantes et le parc Reine Astrid.

Et si vous veniez aussi, comme Odette, (re)découvrir Anderlecht ? Nous vous attendons !

Gérald